De la fin du XIXème siècle aux années 1970.

     Au début du XX ème siècle, les entreprises sont particulièrement dépendantes de L'Etat. En effet, l'économie de la première moitié de ce siècle était principalement axée sur la production dans le but des deux guerres mondiales. Dans ce cas, le pouvoir qu'avaient les entreprises sur Etats était moindre par rapport à celui des Etats sur les entreprises.

1. Une politique d'autarcie

     En effet, dans la première moitié du XX ème siècle, l'autarcie étaient de rigueure. Cette politique économique qui a pour but de produire dans le pays ce dont il a besoin en préconisant ainsi un coût d'importation minimum était de mise dans la plupart des Etats du monde. Ainsi, chaque pays pouvait envisager un équilibre économique avec des relations avec l'extérieur réduites.

    Dans les décennies d'après-guerrre, les firmes vendaient leur production dans l'espace même où elles produisaient. A cette époque la question de délocalisation ne se posait pas, les activités à l'échelle mondiale n'existaient pas. Chaque pays pronait l'autarcie afin de se spécialiser dans un certain type de production. Si nous prenons l'exemple de l'industrie du textile, l'Inde possédait un monopole qui n'est plus réel de nos jours. Effectivement, les délocalisations en Chine ou en Indonésie pour cause de main-d'oeuvre moins coûteuse n'étaient pas d'actualité. La concurrence était moins développée et par ce fait, l'immobilité des facteurs de production était tout à fait envisageable.

2. Le développement au niveau mondial des multinationales

     Le développement économique et donc l'accentuation du pouvoir des multinationales sur les Etats a eu lieu en plusieurs phases. Tout d'abord, l'expansion de transports tels que les chemins de fer par exemple a été le début d'une certaine influence sur l'Etat. En temps de guerre, même si nous pouvons dire que les multinationales du domaine du transport "obéissaient" aux gouvernements, la dépendance des Etats vis à vis d'eux fesait qu'ils étaient obligés de céder à certaines choses et notamment à augmenter le budget qui leur était accordé. Si nous prenons l'exemple de la SNCF (Société Nationale des Chemins de Fer), qui a été créée en 1938, l'Etat possédait alors 51% du capital, possession qui s'est avec le temps égrainée. De plus, ce ne fut que le début d'une mondialisation. L'autarcie économique nationale devenant impossible, les échanges avec l'étranger furent de plus en plus nombreux.


 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site